Greenspeed soutient le développement d'un filtre à microplastiques connecté pour préserver les océans

Les microplastiques envahissent nos océans. Ils peuvent être ingérés par les animaux marins, avec des conséquences sur la santé humaine, car les microplastiques nous reviennent par le biais de la chaîne alimentaire. Un bon petit plat? Nous le préférons sans plastique!

D'où proviennent ces particules de microplastique? Bon nombre sont libérées lors du lavage de fibres synthétiques, comme un pull en polaire. Pour y remédier, MarcelvangalenDesign, un bureau de design néerlandais, a conçu un filtre à microplastique pour machine à laver qui recueille ces petites particules pendant le lavage. Greenspeed soutient l'initiative afin qu'elle puisse être déployée à grande échelle. Une collaboration naturelle, car Greenspeed attache une grande importance à la protection de l'environnement et à la santé humaine.

Petites et grandes lessives, conséquences majeures

Plus de la moitié de tous les vêtements produits contiennent du plastique. Les fibres textiles synthétiques, comme le polyester, le nylon ou les polyamides, sont les principales responsables. À chaque fois que vous lavez vos vêtements, ce sont donc 10 à 20 millions de microplastiques qui se déversent dans les eaux de surface. Ces petits morceaux de plastique constituent une menace croissante: des études ont déjà montré que le plastique se retrouve dans notre alimentation et pénètre ainsi le corps humain.

Ne laissez aucune chance aux microplastiques

Un filtre à microplastiques peut filtrer jusqu'à 90% des microfibres. En outre, le bureau de design souhaite développer une application intelligente appariée à un capteur qui indique notamment quand le filtre est saturé. Le filtre 'communiquera' ainsi avec les utilisateurs et les compagnies des eaux, afin que le consommateur puisse bénéficier d'une réduction de la taxe sur l’eau s’il est prouvé qu'il utilise le filtre en permanence.

Greenspeed privilégie une approche collective

L'industrie textile est très polluante. Ce n'est pas une révélation. Les lavettes en microfibre Greenspeed sont produites de manière écologique et nécessitent moins d'eau, aussi bien pendant la production que pendant le nettoyage. Cependant, en tant que fournisseur de lavettes et de serpillières en microfibre, Greenspeed commercialise des textiles synthétiques. En soutenant le projet de MarcelvangalenDesign, Greenspeed collabore au développement d’une solution et encourage activement l'innovation pour restaurer les écosystèmes.

Lies Lies Marijnissen (Product & Sustainability Manager), commente: “Chez Greenspeed, nous sommes conscients de l'impact de nos produits et nous visons la mise en place d'améliorations durables. Il est nécessaire de minimiser les émissions. À court terme, de bons systèmes de filtrage sont donc indispensables. C'est pourquoi nous soutenons à 100% le développement du filtre à microplastiques, car il contribue à réduire un problème à grande échelle. De notre côté, nous continuons à étudier des innovations afin qu'à long terme, nos produits aient même un impact positif."

En 2018, Greenspeed a en outre participé à une étude sur l'impact des produits en microfibre sur l'émission de microplastiques. Les lavettes Greenspeed ont obtenu un score A+, ce qui signifie que leur émission de microplastiques est pratiquement nulle.

Envie d'en savoir plus sur le filtre de machine à laver? Surfez vite sur le site Internet: https://www.wasmachinefilter.nl/.

Retour à la page précédente